antistress: la respiration de la lune

La respiration est une fonction autonome ayant une importance vitale mais c'est aussi une porte d'entrée pour agir sur les grandes fonctions de notre organisme, gérées par notre système nerveux autonome.

Ce système comporte deux branches antagonistes mais complémentaires, le système nerveux autonome sympathique et parasympathique.

Le premier est notre "pédale d'accélérateur", il permet notre adaptation à notre environnement et notre survie en cas de danger: il nous permet de mobiliser toutes nos ressources pour faire face.

Le deuxième est notre "pédale de frein", il permet la récupération,la réparation et le sommeil.

On comprend donc qu'un bon équilibre entre ces deux systèmes est le garant de notre santé physique et psychologique.

la respiration consciente nous permet d'accéder aux commandes de ces systèmes automatiques, que nous allons pouvoir relancer vers l'accélération ou le repos.

En cas de stress important, comme avant un examen par exemple, nous connaissons tous la respiration abdominale qui permet de retrouver le calme rapidement.

Une autre respiration permet d'apaiser le corps et l'esprit, il s'agit de la respiration de la lune ainsi appelée car elle agit sur des canaux d'énergie dits yin aussi associés à la lune et au coté gauche.

il faut en effet savoir que nous respirons davantage avec une narine sur un cycle d'environ 45 minutes puis le coté s'inverse et ainsi de suite.La respiration par la narine droite est considérée comme dynamisante, en relation avec le système sypathique et celle par la narine gauche, calmante, en relation avec le système parasympathique.

C'est donc à cette dernière que nous allons nous intéresser:

pour la pratiquer il suffit de s'asseoir en position de méditation sur le sol ou un coussin ou à défaut sur une chaise en gardant le dos droit.

Levez la main droire et bouchez la narine droite avec votre pouce, inspirez lentement par la narine gauche.Puis bouchez la narine gauche avec votre annulaire droit.

Les deux narines étants bouchées, retenez votre respiration autant que possible.

Puis debouchez la narine gauche tout en gardant le pouce sur la narine droite et expirez lentement par la narine gauche.

Recommencez l'inspiration par la gauche.

En fait le rythme est simple: inspiration gauche, rétention, expiration gauche...

Au début répétez l'exercice dix fois de suite puis augmentez pour le faire de trois à cinq minutes.

C'est simple,efficace et praticable partout,essayez!

Il

blog

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site